Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 15

Sujet : Qu'en est il des termes d'utilisation des sites et documentations?

  1. #1
    Caméléon bavard Modérateur Avatar de passionlinux
    Inscrit
    janvier 2013
    Lieu
    Val d'oise
    Distribution
    openSUSE Tumbleweed (64 bits)
    Environnement
    KDE
    Messages
    649

    Qu'en est il des termes d'utilisation des sites et documentations?

    Ce sont des questions vraiment bêtes, mais je n'aime pas les restrictions de toutes sortes, or en relisant un peu mieu les termes de licence de la documentation et des divers sites d'openSUSE, je me retrouve avec des interrogations, je pose ici une traduction d'une grosse partie:

    Copyright

    À l'exception des logiciels, tout le contenu de ce site Web est mis à disposition selon les termes de la licence de documentation libre GNU version 1.2 ("GFDL"), sauf indication contraire.
    Avis spécifique aux logiciels disponibles sur ce site

    Tout logiciel, y compris sa documentation ("Logiciel") disponible sur ce site Web est l’œuvre protégée par le droit d’auteur de SUSE LLC. ("SUSE") et d'autres. Vos droits de licence et vos obligations vis-à-vis du logiciel sont régis par des conditions de licence distinctes accompagnant ledit logiciel. En l'absence de termes de licence distincts accompagnant le logiciel, les termes du CLUF d'openSUSE prévalent.
    Conditions du site

    ATTENTION: Veuillez lire attentivement ces termes avant d’utiliser ce site Web. Les présentes conditions d'utilisation du site ("conditions") constituent un accord juridiquement contraignant entre vous, un individu ou une entité ("vous"), et SUSE. L'utilisation de ce site Web indique que vous acceptez ces conditions. Si vous n'acceptez pas ces conditions, n'utilisez pas ce site Web. SUSE peut modifier tout ou partie de ces Conditions de temps à autre sans préavis. Vous devriez vérifier souvent afin de connaître vos droits et responsabilités actuels. Votre utilisation continue de ce site Web après la publication des modifications apportées aux Conditions constitue votre acceptation contraignante des Conditions mises à jour. Si, à un moment quelconque, les conditions ne vous sont plus acceptables, vous devez immédiatement cesser toute utilisation de ce site Web.
    Contributions à openSUSE

    SUSE se réserve le droit de refuser d’accepter les contributions soumises et de supprimer sans préavis tout contenu, y compris le logiciel, du site Web sans préavis. En vertu de ces conditions, SUSE ne revendique pas la propriété du contenu ou du logiciel que vous soumettez ou rendez disponible pour inclusion sur ce site Web. En soumettant un contenu ou un logiciel, vous déclarez que vous êtes le propriétaire légitime de ce contenu ou de ce logiciel ou que vous avez par ailleurs obtenu les droits suffisants pour rendre le contenu ou le logiciel accessible au public sur ce site Web.
    Open Build Service (le «service de construction»)

    Vous comprenez et acceptez que le service de génération est fourni TEL QUEL ET COMME DISPONIBLE. SUSE peut interrompre le service de génération à tout moment. SUSE décline toute responsabilité quant à la disponibilité ou à la fiabilité du service Build. SUSE se réserve également le droit de modifier, suspendre ou interrompre le service de build avec ou sans préavis à tout moment et sans engager sa responsabilité envers vous. Vous devez sauvegarder toutes vos données stockées dans le service de génération. Les services de support, le cas échéant, sont disponibles au moyen d'un accord séparé avec SUSE. Vous déclarez et garantissez que (a) toutes les informations que vous avez fournies à SUSE pour participer au service Build sont correctes et à jour; et (b) vous avez tous les droits, pouvoir et autorité nécessaires pour entrer dans les présentes Conditions du site.
    Vous êtes responsable du maintien de la confidentialité de votre mot de passe de service et de votre compte, et vous êtes responsable de toutes les activités qui en découlent. SUSE se réserve le droit de refuser le service à qui que ce soit à tout moment et sans préavis pour quelque raison que ce soit. Après une période d'inactivité, SUSE se réserve le droit de désactiver ou de résilier votre compte.
    SUITE>>>>

  2. #2
    Caméléon bavard Modérateur Avatar de passionlinux
    Inscrit
    janvier 2013
    Lieu
    Val d'oise
    Distribution
    openSUSE Tumbleweed (64 bits)
    Environnement
    KDE
    Messages
    649
    Je pourrais continuer comme ça assez longtemps, mais je laisse le soin de lire et traduire la page:
    https://en.opensuse.org/Terms_of_site
    https://translate.google.com/transla...te&prev=search

    Certaines choses me choquent, c'est surtout l'omniprésence de la propriété de / appartenance à SUSE, ça me gêne pas d'être mécèné mais de là à lire partout que tout appartient à celle-ci... De même que SUSE dispose de tous les droits possible sur tout. J'ai l'impression que ça n'a pas été mit a jour depuis très longtemps, avant que openSUSE soit vraiment un projet à part?

    Je suis le seul à qui ça dérange?

  3. #3
    Caméléon bavard Modérateur Avatar de passionlinux
    Inscrit
    janvier 2013
    Lieu
    Val d'oise
    Distribution
    openSUSE Tumbleweed (64 bits)
    Environnement
    KDE
    Messages
    649
    Voila les termes du site de debian:

    Depuis le 25 janvier 2012, le nouveau matériel peut être redistribué et modifié selon les termes de la licence MIT (Expat) (qui est normalement disponible en http://www.jclark.com/xml/copying.txt) ou, suivant votre préférence, de la Licence publique générale GNU : GNU General Public License ; soit selon la version 2 de la licence, soit (suivant votre préférence) n'importe quelle version ultérieure (la version la plus récente est généralement disponible en https://www.gnu.org/licenses/gpl.html).
    Le travail est en cours pour rendre l'ancien matériel compatible avec les licences précédentes. D'ici là, veuillez vous référer aux termes suivants pour la Licence de Publication Ouverte.
    Ce matériel ne peut être distribué que conformément aux termes et conditions présentés dans la Licence de Publication Ouverte (Open Publication License), Draft v.1.0 ou suivantes (vous pouvez lire notre copie locale, dont la version la plus récente est généralement disponible à http://www.opencontent.org/openpub/).
    « Debian » et le logo Debian sont des marques déposées appartenant à Software in the Public Interest, Inc.
    En cas de litige, seule la version originale de cette page a valeur juridique.

  4. #4
    Administrateur Administrateur Avatar de sogal
    Inscrit
    octobre 2016
    Lieu
    Isère
    Distribution
    openSUSE Leap 15.1 (64 bits)
    Environnement
    Gnome
    Messages
    671
    Dans ton premier post, non il n'y a rien qui me choque. Il est clairement dit que le site est sous licence libre. Ensuite il est dit que les logiciels publiés sont sous une licence et qu'il faut se référer au fichier de licence accompagnant le logiciel en question. Et bien évidemment seul les logiciels sous licences libres peuvent être publiés. Dans le processus de publication d'openSUSE il y a d'ailleurs un robot qui s'occupe de ce travail.

    Concernant l'omniprésence de SUSE, c'est bien normal puisqu'à l'heure actuelle, openSUSE n'est pas une entité juridique propre, légalement openSUSE n'existe pas. Nul part. Une entité qui, en droit, n'existe pas ne peut pas prétendre posséder quelque chose ou des droits sur cette chose. C'est SUSE qui possède et protège la marque déposée openSUSE et les droits qui y sont associés.
    C'est d'ailleurs pour donner une forme juridique propre à openSUSE qu'une fondation devrait voir le jour.
    Machine perso : Thinkpad x230 : Leap 15.1 | Workstation hyperviseur: Leap 15.1

  5. #5
    Léon
    Inscrit
    fvrier 2018
    Distribution
    openSUSE-Leap-15.1
    Environnement
    KDE
    Messages
    24
    Une traduction "Google" pour un texte juridique aussi pointilleux qu'une licence d'utilisation ?

    Toutes ces licences (les libres comme les autres) ne sont réellement compréhensibles que par des juristes chevronnés. En tant qu'utilisateur lambda, je suis incapable de savoir (et de comprendre) si j'enfreins quoique ce soit en utilisant tel logiciel ou telle distribution.

    Tant que le FBI ne défonce pas ma porte...

  6. #6
    Caméléon bavard Modérateur Avatar de passionlinux
    Inscrit
    janvier 2013
    Lieu
    Val d'oise
    Distribution
    openSUSE Tumbleweed (64 bits)
    Environnement
    KDE
    Messages
    649
    Citation Envoyé par sogal Voir le message
    Dans ton premier post, non il n'y a rien qui me choque. Il est clairement dit que le site est sous licence libre. Ensuite il est dit que les logiciels publiés sont sous une licence et qu'il faut se référer au fichier de licence accompagnant le logiciel en question. Et bien évidemment seul les logiciels sous licences libres peuvent être publiés. Dans le processus de publication d'openSUSE il y a d'ailleurs un robot qui s'occupe de ce travail.

    Concernant l'omniprésence de SUSE, c'est bien normal puisqu'à l'heure actuelle, openSUSE n'est pas une entité juridique propre, légalement openSUSE n'existe pas. Nul part. Une entité qui, en droit, n'existe pas ne peut pas prétendre posséder quelque chose ou des droits sur cette chose. C'est SUSE qui possède et protège la marque déposée openSUSE et les droits qui y sont associés.
    C'est d'ailleurs pour donner une forme juridique propre à openSUSE qu'une fondation devrait voir le jour.
    Et bien ce qui me choque moi c'est bien le "SUSE est en droit de changer, annuler, modifier, arreter, l'utilisation de/ la licence de/ ..." comme on peut le lire la:

    SUSE se réserve le droit de refuser d’accepter les contributions soumises et de supprimer sans préavis tout contenu, y compris le logiciel, du site Web sans préavis...
    ..SUSE peut interrompre le service de génération à tout moment...
    ...
    ...SUSE se réserve également le droit de modifier, suspendre ou interrompre le service de build avec ou sans préavis à tout moment et sans engager sa responsabilité envers vous...
    ...
    ...Vous déclarez et garantissez que (a) toutes les informations que vous avez fournies à SUSE pour participer au service Build sont correctes et à jour; et (b) vous avez tous les droits, pouvoir et autorité nécessaires pour entrer dans les présentes Conditions du site...
    ...SUSE se réserve le droit de refuser le service à qui que ce soit à tout moment et sans préavis pour quelque raison que ce soit. Après une période d'inactivité, SUSE se réserve le droit de désactiver ou de résilier votre compte...
    Une fondation avec SUSE dans le nom sera toujours assujetti à la bonne humeur de SUSE, le jour où SUSE se fera racheter par un truc moins cool que ce qu'on a eu jusqu'à présent, qui pour moi la meilleur période à été celle de Novell, ça fera tout de suite un truc moins sympa et on devra tout changer rapidement... C'est pareil pour tout ce qui est infrastructure, si openSUSE n'est pas indépendant, il faudra le jour J changer à la hâte.

    Je pensais à tord que openSUSE était bien plus indépendante que ça, cela changera un peu avec la fondation a raison de l’être matériellement et avec un céder de nom comportant SUSE ou en changeant au moins cette partie.

    SUSE depuis Novell et grâce à eux seuls est devenu plus communautaire, mais faut pas oublier l'ère de SUSE avant Novell, avec la distribution payante et fermée, disponible bien plus tard (plusieurs mois) en version téléchargeable gratuitement mais sans une partie des logiciels, avec aussi et surtout un développement fermé à huit clos... C'est Novell qui a changé tout ça en commençant par le développement ouvert et la distribution livré pour tous et en téléchargement, et qui a libéré Yast qui était un logiciel propriétaire...

    Je ne suis pas un extrémiste du libre mais pas envie d'être un pigeon.

  7. #7
    Administrateur Administrateur Avatar de sogal
    Inscrit
    octobre 2016
    Lieu
    Isère
    Distribution
    openSUSE Leap 15.1 (64 bits)
    Environnement
    Gnome
    Messages
    671
    Encore une fois je ne vois rien de choquant là dedans. Ce qui me choquerai nettement plus serait de lire un truc du genre:
    Faites ce que vous voulez, SUSE s'en foutra. Vous pouvez utiliser nos services pour compiler des logiciels dont la licence vous l'interdit et nous mettre ainsi en difficulté juridique, y'a pas de problème. Si jamais nous faisons faillite, nous continuerons quand même à assurer le service et si vous n'utilisez plus votre compte pendant 50 ans, promis on vous le garde au chaud.
    Il n'y aurait pas un problème là ? Si ! Ce serait le discours d'une entreprise irresponsable qui mettrai son existence en péril mais aussi l'existence du projet communautaire qu'elle parainne.

    C'est bien beau ces discours de libriste et les "y'a qu'à, faut qu'on" mais bien peu de ceux qui les tiennent, et je te vise pas en particulier Passionlinux, se rendent compte de la réalité des choses, des coûts d'une infrastructure, de la difficulté d'en changer et encore moins des problèmes juridiques que tout cela représente.
    Les serveurs et leur fonctionnement coûtent beaucoup d'argent et quelque soit le projet libre d'envergure que tu prends, il y a des (grosses) entreprises derrière. Dans certains cas l'histoire de ces projets a fait qu'ils ont eu une existence juridique dès le début. Ce n'est pas le cas pour openSUSE mais ça le sera sûrement à court ou moyen terme. D'ici là, c'est clair que, juridiquement et matériellement, SUSE est omniprésent.

    Je ne suis pas un extrémiste du libre mais pas envie d'être un pigeon.
    Ça sort d'où ça ? En quoi es-tu un pigeon ? Les règles du jeu ne sont pas claires ? Quelqu'un t'a menti et caché des choses quand tu as commencé à utiliser openSUSE ? T'a t'on forcé à l'utiliser ?

    Si l'état actuel des choses te déplaît, et c'est ton droit le plus absolu, alors participe à la mailing-list officielle du projet, renseigne toi sur la réalité de la situation de l'infrastructure openSUSE, étudie le droit des marques déposés en Europe et dans le monde et arrive avec des propositions concrètes permettant à openSUSE d'avancer sur ces sujets et d'acquérir petit à petit plus d'autonomie.
    Machine perso : Thinkpad x230 : Leap 15.1 | Workstation hyperviseur: Leap 15.1

  8. #8
    Caméléon bavard Modérateur Avatar de passionlinux
    Inscrit
    janvier 2013
    Lieu
    Val d'oise
    Distribution
    openSUSE Tumbleweed (64 bits)
    Environnement
    KDE
    Messages
    649
    C'est bien beau ces discours de libriste et les "y'a qu'à, faut qu'on" mais bien peu de ceux qui les tiennent, et je te vise pas en particulier Passionlinux, se rendent compte de la réalité des choses, des coûts d'une infrastructure, de la difficulté d'en changer et encore moins des problèmes juridiques que tout cela représente.
    Les serveurs et leur fonctionnement coûtent beaucoup d'argent et quelque soit le projet libre d'envergure que tu prends, il y a des (grosses) entreprises derrière. Dans certains cas l'histoire de ces projets a fait qu'ils ont eu une existence juridique dès le début. Ce n'est pas le cas pour openSUSE mais ça le sera sûrement à court ou moyen terme. D'ici là, c'est clair que, juridiquement et matériellement, SUSE est omniprésent.
    Rien de choquant, pas pour moi, ce qui me choque c'est qu'a tout moment et à tout changement de politique l'OBS, le support, les sites, les serveurs sont/appartiennent à SUSE et qu'ils pourront tuer comme ils le veulent. Si ça c'est pas choquant...

    Le changement de nom de ce que je comprends ne se fera pas, c'était déjà prévu comme ça et le vote n'est là que pour confirmer, donc il y aura une fondation qui n'aura ni les droits sur le nom, ni sur les serveurs, ni sur rien en faite... On se moque de ubuntu et de canonical mais grosso-modo, rien de mieux de notre coté.

    et non ni les licences de SUSE ni le rigolo mais irresponsable licence que tu nous as sortie n'est viable. Un truc que j'attendais c'était un truc de ce style:

    Contrat social avec la communauté des logiciels libres

    1. Debian demeurera totalement libre.
      Le document intitulé Principes du logiciel libre selon Debian énonce les critères grâce auxquels le projet Debian détermine si un travail est libre. Nous promettons que le système Debian et tous ses composants seront libres selon ces principes et nous aiderons les personnes qui créent et utilisent à la fois des travaux libres et non libres sur Debian. Nous ne rendrons pas le système dépendant d'un composant non libre.
    2. Nous donnerons nos travaux à la communauté des logiciels libres.
      Lorsque nous réaliserons de nouveaux composants du système Debian, nous les publierons sous une licence compatible avec les principes du logiciel libre selon Debian. Nous ferons le meilleur système possible, afin que les travaux libres soient largement distribués et utilisés. Nous signalerons les corrections de bogues, les améliorations, les requêtes des utilisateurs, etc. aux auteurs des travaux originels inclus dans notre système.
    3. Nous ne dissimulerons pas les problèmes.
      Nous conserverons l'intégralité de notre base de données de rapports de bogue accessible au public en tout temps. Les rapports que les utilisateurs remplissent en ligne seront rapidement visibles par les autres.
    4. Nos priorités sont nos utilisateurs et les logiciels libres.
      Les besoins de nos utilisateurs et de la communauté des logiciels libres nous guideront. Nous placerons leurs intérêts en tête de nos priorités. Nous répondrons aux besoins de nos utilisateurs dans de nombreux types d'environnements informatiques différents. Nous ne nous opposerons pas aux travaux non libres prévus pour fonctionner sur les systèmes Debian. Nous permettrons, sans réclamer rétribution, que d'autres créent des distributions contenant conjointement des logiciels Debian et d'autres travaux. Pour servir ces objectifs, nous fournirons un système intégrant des composants de grande qualité sans restrictions légales incompatibles avec ces modes d'utilisation.
    5. Travaux non conformes à nos standards sur les logiciels libres.
      Nous reconnaissons que certains de nos utilisateurs demandent à pouvoir utiliser des travaux qui ne sont pas conformes aux principes du logiciel libre selon Debian. Les paquets correspondant prennent place dans des sections nommées contrib (contributions) et non-free (non libre). Les paquets de ces sections ne font pas partie du système Debian, bien qu'ils aient été configurés afin d'être utilisés avec lui. Nous encourageons les fabricants de CD à lire les licences de ces paquets afin de déterminer s'ils peuvent les distribuer. Ainsi, bien que les travaux non libres ne fassent pas partie de Debian, nous prenons en compte leur utilisation et fournissons donc l'infrastructure nécessaire (à l'image de notre système de suivi des bogues et de nos listes de diffusion).


    Les principes du logiciel libre selon Debian

    1. Redistribution libre et gratuite.
      La licence d'un composant de Debian ne doit pas empêcher quiconque de vendre ou de donner le logiciel sous forme de composant d'un ensemble (distribution) constitué de programmes provenant de différentes sources. La licence ne doit en ce cas requérir ni redevance ni rétribution.
    2. Code source.
      Le programme doit inclure le code source et sa diffusion sous forme de code source comme de programme compilé doit être autorisée.
    3. Applications dérivées.
      La licence doit autoriser les modifications et les applications dérivées ainsi que leur distribution sous les mêmes termes que ceux de la licence du logiciel original.
    4. Intégrité du code source de l'auteur.
      La licence peut défendre de distribuer le code source modifié seulement si elle autorise la distribution avec le code source de fichiers correctifs destinés à modifier le programme au moment de sa construction. La licence doit autoriser explicitement la distribution de logiciels créés à partir de code source modifié. Elle peut exiger que les applications dérivées portent un nom ou un numéro de version différent de ceux du logiciel original (c'est un compromis ; le groupe Debian encourage tous les auteurs à ne restreindre en aucune manière les modifications des fichiers, source ou binaire).
    5. Aucune discrimination de personne ou de groupe.
      La licence ne doit discriminer aucune personne ou groupe de personnes.
    6. Aucune discrimination de champ d'application.
      La licence ne doit pas défendre d'utiliser le logiciel dans un champ d'application particulier. Par exemple, elle ne doit pas défendre l'utilisation du logiciel dans une entreprise ou pour la recherche génétique.
    7. Distribution de licence.
      Les droits attachés au programme doivent s'appliquer à tous ceux à qui il est distribué sans obligation pour aucune de ces parties de se conformer à une autre licence.
    8. La licence ne doit pas être spécifique à Debian.
      Les droits attachés au programme ne doivent pas dépendre du fait de son intégration au système Debian. Si le programme est extrait de Debian et utilisé et distribué sans Debian mais sous les termes de sa propre licence, tous les destinataires doivent jouir des même droits que ceux accordés lorsqu'il se trouve au sein du système Debian.
    9. La licence ne doit pas contaminer d'autres logiciels.
      La licence ne doit pas placer de restriction sur d'autres logiciels distribués avec le logiciel. Elle ne doit par exemple pas exiger que tous les autres programmes distribués sur le même support soient des logiciels libres.
    10. Exemples de licence.
      Les licences GPL, BSD et Artistic sont des exemples de licences que nous considérons libres.

  9. #9
    Caméléon bavard Modérateur Avatar de passionlinux
    Inscrit
    janvier 2013
    Lieu
    Val d'oise
    Distribution
    openSUSE Tumbleweed (64 bits)
    Environnement
    KDE
    Messages
    649
    Bref, la licence de SUSE n'est pas bonne, elle protege la marque ce qui est normale et le projet mais si le vent tourne et que suse se refait acheter par un truc avec des idéaux autres et bien opensuse meurt, sans rien dire ni droits. C'est ce que résulte de cette lecture de licence.

    Ça sort d'où ça ? En quoi es-tu un pigeon ? Les règles du jeu ne sont pas claires ? Quelqu'un t'a menti et caché des choses quand tu as commencé à utiliser openSUSE ? T'a t'on forcé à l'utiliser ?
    Non les règles non pas été clairs dès le début, j'ai enregistré mon login pour openSUSE et aujourd'hui il y a eu SUSE, Novell et maintenant c'est focus truc qui a tous mon login et mon passe.C'est passé de sociétés en sociétés, alors non ça n'a pas été clair. Ni le bugzilla qui pour y accéder passe par une demande chez SUSE/Novell et maintenant microtruc.

    Le pigeon, oui, un moment faut dire ce qui doit être dit, c'est que TOUT peut s’arrêter LE jour où SUSE, pardon le propriétaire de SUSE aura envie de changer, changer dans ce cas peut aussi dire s’arrêter... Donc oui ce jour là on sera des pigeons. Je te rappel juste que la période communautaire n'a pas toujours été là, au contraire, SUSE developpait en solo et en fermé sa distribution, puis la délivrait en achat et seulement après plusieurs mois de retard la mettait en téléchargement libre mais avec des choses en moins. Je te rappel aussi mais c'est pas toi Sogal que je vise, c'est juste un rappel de piqûre que SUSE n'a changé sa façon d'être que suite à l'achat par Novell. Je rappel aussi que yast sous l'époque de SUSE n'était pas libre et que si on avait pas eu un Novell, on serait encore avec un programme non libre.

    C'est pour toutes ses raisons que je trouve la licence mauvaise.

    Là, de ce que je vois, la fondation avec un nom qui appartient non pas à cette fondation mais à une société est juste une blague. Comment veux tu qu'il y ait plus de mécènes si tout appartient à SUSE?



    Je ne dis pas qu'il faut pas des sociétés derrière un projet libre et communautaire mais pas UNE seule, pour prendre l'exemple de Debian c'est plusieurs dizaines...

  10. #10
    Léon
    Inscrit
    fvrier 2018
    Distribution
    openSUSE-Leap-15.1
    Environnement
    KDE
    Messages
    24
    passionlinux, d'une part, tu confonds beaucoup de choses, d'autre part, tu oublies (volontairement ?) que même chez Debian, le contrat social tel qu'il existe ne fait pas l'unanimité en raison des lourdeurs administratives qu'il implique dans un secteur fortement évolutif.

    Dernier point : en cas de "malheur absolu", openSUSE est open source et à ce titre elle sera (pourra être) forkée : son code est intégralement disponible !
    Ce qui ne garantira pas sa pérennité pour autant puisque ça dépendra alors des mainteneurs et de leur communauté.

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé